Mon premier Hellfest # 1 l’univers et les bons plans

J’en ai beaucoup entendu parlé par des fans de musique metal, des habitués et je n’avais pas osé y aller. C’est mon chéri, curieux de découvrir qui a pris un pass un jour – très très tôt par ce que les places sont prises d’assaut – destination Clisson.

Bon alors comme c’était la première fois, j’ai regardé un peu partout et découvert l’univers inside du Hellfest. Avant d’entrer par la chapelle, il y a une série de boutiques dédiées aux bijoux, vêtements, tatouages…tout pour le festival de hard rock. Ça ne se voit pas là mais je tire la langue !

∇ En voiture ou en train

Pas trop anticipé ce côté là. Nous sommes arrivés en voiture dans l’après-midi donc pas de places à proximité. Il a fallu se garer à 30 minutes à pied du lieu. Bon plan quand même car une festivalière nous a pris sur le bord de la route pour nous emmener devant l’entrée. Top !

Autre solution, le train avec des navettes qui vous emmènent jusqu’au festival. Bon plan, je pense.

∇ Le dress-code

Le noir est de rigueur avec des grosses chaussures et un foulard (pour la poussière). Il faut ajouter un chapeau cette année à cause du soleil de plomb.

Un tee-shirt estampillé hellfest (à faire floquer sur place aussi, il faut être très patient), à message rock ou décalé – cette année, c’était aussi celle de la « f…king » licorne détournée – ou si tu es fan, tu peux aussi t’habiller en bonne soeur, faucheuse, jésus, vickings, sosies de zztop, pirate, en jupe rose pour les garçons, télétubbies…Bref, c’est pas un festival de cosplay mais…

∇ L’application Hellfest

Bien pour connaître la programmation et le lieu des concerts, alimenter ton bracelet en cash qui te donne droit à la boisson et la restauration. Il y a même un stand « sojasun » et c’est très bizarre dans l’univers que j’avais dans la tête concernant les fans de métal (pas bien les a priori), croyez-moi.

∇ La sculpture hommage et la war zone

L’arbre à l’entrée est impressionnant, digne de la féérie d’un film de Tim Burton. Dans une zone un peu à l’écart après la sculpture hommage à Lemmy le défunt leader du groupe Motorhead, on trouve la war zone pour les musiques punk ou hardcore (je ne m’y suis pas aventurée ne sachant pas trop, 1ère oblige…).

∇ Les toilettes

Très important pour une Miss pipi comme moi !! Oui, il y a des toilettes seiches sur le site. Comme j’y suis allée un jour et en début de festival, les toilettes étaient propres avec du papier et de la sciure. Les habitués m’ont raconté qu’en fin de festival ça ne donne pas envie d’y aller.

Ce qui est drôle, c’est qu’habituellement, il y a toujours la queue pour aller dans les toilettes filles et pas chez les garçons. Et bien là, étant plus un festival masculin, c’est l’inverse Mesdames, vive le Hellfest !

Allez zou, en avant pour la découverte des concerts #2.

No Comments

    Leave a Reply

    Copyright @etoilesdethe * tous droits réservés