Québec 5 # Gaspé : Les Micmacs et les baleines

Gespeg. Comme le Finistère, le nom de cette ville signifie « fin des terres » mais cette fois-ci en langue amérindienne micmac.

J’en découvrirais demain un peu plus sur leur histoire mais pour l’heure, une petite balade dans les rues principales s’impose.

♣ Dans les rues de Gaspé

Un coup d’oeil vers le plus ancien bâtiment de la ville, la luxueuse maison O’Hara, datant de 1775. Style qui me paraît très américain comme dans les grandes sagas de soap opera. Elle a pourtant abrité le diocèse de la ville.

Plus loin, la grande rue commerçante offre une ambiance plus cosy avec ses façades colorées, ses boutiques, épiceries et restaurants.

Arrivés non loin de l’hôtel, une vue époustouflante sur l’eau et une bien étrange statue d’un homme-orignal.

♣ Croisière découverte des baleines

Jour 15. Le lendemain matin, nous partons, direction le Parc de Forillon pour une mini-croisière de 2h30 à la découverte du monde marin des baleines.

La balade en petit groupe en bateau vaut le détour. Apparemment moins touristique qu’à d’autres endroits. Nous avons pu observer le souffle de la baleine et en approcher une, nommée Irisept (née en 1997), une baleine à bosse.

Nous avons également admiré le phare de Gaspeg sous le soleil. Un temps idéal.

♣ Centre d’interprétation Micmac

Nous filons vers le centre d’interprétation Micmac pour une visite guidée de la vie de ce peuple figurant parmi les premières nations. Je suis comme une petite fille à qui on raconte des histoires anciennes d’un peuple qui me semble si familier.

Le guide, féru d’histoire, explique l’arrivée des 1ères nations de Mongolie via l’Alaska et leurs installations en Gaspésie.

Puis, l’arrivée des français (Jacques Cartier) avec qu’ils ont entretenu apparemment de bons rapports.  Il nous présente les différentes 1ères nations dont les micmacs qui sont des algonquins.

Nous découvrons également leurs modes de vie, les wigwams (en cèdre, j’adore l’odeur de cet arbre ou bouleau) d’été, de printemps, d’hiver, la chasse, les canoës (en bouleau).

La vie en général, nos croyances erronées. Un échange a lieu dans le wigwams sur des pratiques et la vie aujourd’hui. Passionnant.

♣ Café des artistes

De retour à Gaspé, nous déjeunons dans un lieu chaleureux, appelé le café des artistes. Un excellent sandwich aux crevettes plus tard et nous voilà de nouveau en balade à s’interroger sur l’architecture si étrange de l’église de Gaspé.

Demain, nous repartons pour l’autre côté de la Gaspésie vers Ste Anne-des-Monts.

No Comments

    Leave a Reply

    Copyright @etoilesdethe * tous droits réservés